Diane des Hauts de Boscorre - 34380 ARGELLIERS

24 août 2016

Jours de chasse et prélévements- Saison 2016 / 2017

Battue n° 1 : Lundi 15/08/2016 -  25 chasseurs. Bois de Bonnet, levée sans résultat positif. total : 0

Battue n° 2 : Mercredi 17/08/2016 -  21 chasseurs. Radelez - SM 46 (Renouard Francis). total : 1

Battue n° 3 : Samedi 20/08/2016 -  20 chasseurs. La Rasasse - SF 30 (Bernard Joseph . total : 2

Battue n° 4Dimanche 21/08/2016 -  19 chasseurs. Puech Redon - SM 42 (Boubal Léo). total : 3

 

 

 

 

Posté par QUASARS à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 juillet 2016

Adhésion à la Diane des Hauts de Boscorre

pig-30068_640Visiteurs de notre blog, la Diane des Hauts de Boscorre peut vous accueillir pour la saison 2016/2017.

Posté ou piqueur vous êtes les bienvenus dans une ambiance conviviale, respectueuse de l'éthique de la chasse aux chiens courants.

                                 Si vous souhaitez nous rejoindre, vous pouvez nous retourner la fiche de demande d'adhésion jointe, nous

contacter au 06 87 27 19 15, ou par mail fortinpa@wanadoo.fr.

001_FICHE_ADHESION

Posté par QUASARS à 23:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2016

Recherche Piqueurs pour la saison 2016/2017

chiens-4-de-l-equipage-5_1

 

La Diane des Hauts de Boscorre à Argelliers (34), recherche pour la prochaine saison 2016/2017, des piqueurs.

Adhésion sous conditions avantageuses et prise en charge des frais vétérinaires. Nous serions heureux de vous accueillir.

Appeler le Président Max LAUSSEL au 06 87 27 19 15.

 

 

 

 

 

 

Posté par QUASARS à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2015

Usage de la venaison et responsabilité du chasseur

Impressionnant !

 

Le chasseur peut être tenu responsable pour les préjudices subis par le consommateur final de la venaison.

La venaison constituant un produit de bouche, son usage est soumis à la réglementation européenne 178/2002 du 28 janvier 2002 sur l'hygiène alimentaire. Son article 3, indique que la législation alimentaire couvre toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution des denrées alimentaires.Elle s'applique aux producteurs primaires, catégorie à laquelle appartiennent, les chasseurs de gibiers sauvages.

Ainsi se pose la question de savoir dans quelles mesures la responsabilité du chasseur de gibiers sauvages peut être engagée pour l'usage de sa venaison par des tiers.

Au sein de la catégorie des tiers, il convient de distinguer :

- le cercle des proches du chasseur (famille et amis). La consommation domestique est exclue du champ d'application de la réglementation sur l'hygiène alimentaire.

- les individus autres que les proches. C'est le cas des repas associatifs , La réglementation sur l'hygiène implique une obligation d'un contrôle sanitaire minimum ( Fiche de traçabilité, examen initial, test de détection de trichine).

- les détaillants. La réglementation sur l'hygiène implique l'obligation d'un contrôle sanitaire accru. Cette catégorie est hors de propos pour notre diane.

Pour la consommation domestique privée, seule la responsabilité de droit commun peut être mise en jeu. Toutefois, la réglementation européenne soutenue par le pouvoir réglementaire français, est venue poser une obligation d'information à l'égard du chasseur de gibier sauvage au profit du consommateur final.

Ce devoir d'information s'applique quelque soit le consommateur final. Ainsi, que le consommateur final soit chasseur ou non, il doit être informé :

- des mesures de conservation du gibier,  

- des mesures d'utilisation du gibier,

- des risques de contamination, notamment de la trichine.

Par conséquent, une fois ce simple devoir d'information accompli, le chasseur se voit déchargé de toute responsabilité.

Source: le chasseur de sanglier n°220 - juin2015 -article juridique de Maître Arnaud Pelpel, Avocat à la cour.

 

 

 

 

 

Posté par QUASARS à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2015

Puis-je prêter une carabine à un tiers ?

Carab_battue_V_Carron

Une arme de chasse de catégorie C ou D et ses munitions peuvent être prêtées ponctuellement sans formalité si le chasseur est détenteur d'un permis validé. Pour une détention prolongée, il convient de la déclarer ou de l'enregistrer en préfecture.

JLB

Posté par jlbzt à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 janvier 2015

Le fusil à pompe...

On me pose souvent la question de savoir si le fusil à pompe est autorisé à la chasse. Voici ma réponse (après, bien sûr, consultation des textes en vigueur) :

Fusil à pompe

Le fusil à pompe (canon lisse) est une arme classée dans la catégorie B (armes soumises à autorisation). Il ne fait pas partie des armes dites "de chasse" (catégorie C) et n'est donc pas autorisé à la chasse.

Posté par jlbzt à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2014

Règlementation sur le couteau de chasse...

Couteau de chasse

On m'a souvent demandé qu'elle était la législation concernant le couteau de chasse. Voici donc en réponse des extraits d'un article que j'ai trouvé dans "Le Chasseur Français - avril 2014" à la rubrique "Droit" par Maître Charles LAGIER, avocat :

"Du nouveau droit en vigueur depuis le 6 septembre 2013, le chasseur doit savoir que le couteau de chasse et le couteau-poignard appartiennent à la catégorie D2a dans la nouvelle nomenclature des armes.
L'achat d'un couteau est libre (sauf lorsqu'il s'agit d'un mineur, lequel doit être représenté par une personne majeur).
Le port d'un couteau de chasse s'entend comme le fait d'avoir une arme sur soi utilisable immédiatement. La règle est que le port du couteau de chasse est interdit sans motif légitime. Pour le chasseur, le port est justifié (donc légitime) s'il produit son permis de chasser validé pour l'année en cours ou l'année précédente. Ce document vaut titre de port légitime.
Quand au transport, c'est le fait de déplacer une arme en l'ayant près de soi et inutilisable immédiatement. Dans ce cas, le permis de chasser (titre permanent) vaut titre de transport légitime d'une arme qui est destinée à être utilisée en action de chasse. On ne peut donc que recommander à tout chasseur de remiser son couteau ou son poignard lorsqu'il ne sera pas en situation de justifier une action de chasse, avant, pendant ou après."

Posté par jlbzt à 16:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2014

Transport des armes : clarification...

Le décret n° 2013-700 du 30 juillet 2013 portant application de la loi n° 2012-304 du 6 mars 2012, relative à l'établissement d'un contrôle des armes modernes, simplifié et préventif, a suscité certaines craintes en matière de transport des armes :

" Les armes à feu mentionnées aux 2° et 3° du I sont transportées de manière à ne pas être utilisables, soit en recourant à un dispositif technique répondant à cet objectif, soit par démontage d'une de leurs pièces de sécurité (art.121) ". A la suite de ces nouvelles dispositions, faut-il mettre les armes dans des étuis fermant à clé ou prévoir des protections supplémentaires ?

Pour lever l'ambiguïté, l'ANCGG a pris contact avec les autorités compétentes et notamment la direction de la police de l'ONCFS. Après consultation, il s'avère que l'article 5 de l'arrêté du 1° août 1986 demeure le cadre juridique applicable : " Toute arme de chasse ne peut être transportée à bord d'un véhicule que placée sous étui ou démontée ; dans tous les cas, l'arme doit être déchargée. Tout arc de chasse ne peut être transporté à bord d'un véhicule que débandé ou placé sous étui ". Ainsi, la mention, dans le décret du 30 juillet, "soit en recourant à un dispositif technique" n'est que la traduction générale de la mention "placée sous étui" de l'arrêté de 1986, et l'expression "soit par démontage d'une de leurs pièces de sécurité" fait référence à l'alternative consistant à ce que l'arme soit "démontée".

En définitive, le fait de placer une arme dans un étui, qu'il s'agisse d'une mallette ou d'un fourreau fermé sans clé, correspond à la définitition plus large d'un dispositif technique et répond à l'objectif consistant à ne pas pouvoir utiliser l'arme immédiatement.

(source : "Grande Faune" n° 140" de l'ANCGG).

Posté par jlbzt à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

24 décembre 2013

Tableau national sangliers...et morts mystérieuses en Ardèche

tete sanglier NB

599749 sangliers ont été prélevés lors de la saison 2012/2013 selon les chiffres du réseau ongulés sauvages ONCFS-FNC-FDC. Le tableau national sanglier était de 526709 réalisations en 2011/2012 et 551041 en 2010/2011.

Depuis début juillet, les sangliers du centre de l'Ardèche meurent d'un mal mystérieux. Fin août, 55 animaux décédés avaient été recensés sur une trentaine de communes. Un mois plus tard, le bilan atteignait 80 morts sur 40 communes. 
La majorité des animaux atteints sont jeunes (20 à 30 kg, maximum 50) et semblent succomber à une atteinte neurologique. Dans une dizaine de cas, les sangliers, agonisants, ont dû être abattus. Fin septembre, et malgré de nombreuses analyses très poussées dans plusieurs laboratoires, aucune cause n'a pu être décelée. Si , au début, des bruits d'empoisonnement couraient, cette piste semble de plus en plus écartée. Les analyses se poursuivent. Pour vous informer : http://www.chasseardeche.fr

(source : Le Chasseur Français - nov 2013 - I.L.R.)

La cause de la mortalité des sangliers enfin identifiée :

Plusieurs mois auront été nécessaires pour trouver la cause des décès. C'est la bactérie Escherichia coli qui est à l'origine de la mort de plus d'une centaine de sangliers. Une bactérie bien connue dans les élevages de porcs domestiques, mais jamais décrite sur le sanglier. Ce qui pose bien des interrogations sur la manière dont les sangliers ont été infestés ! En attendant, le préfet a levé l'interdiction de consommation de viande de sanglier, la bactérie n'étant pas transmissible à l'homme si la viande est cuite à coeur

(source : Le Chasseur Français - janvier 2014 - I.L.R.)

Posté par jlbzt à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2013

Un sanglier de 163 kg prélevé dans l'Hérault

Un chasseur, lecteur du blog de la Diane des Hauts de Boscorre, m'a fait parvenir l'information suivante :

Un sanglier de 163 kg à été prélevé, tué d'une seule balle, par monsieur RAMONDENC Pierre, de la Diane Hérépianaise, au cours du premier week-end du mois d'octobre 2013. A savoir que pour ce même week-end, un autre sanglier de 106 kg a également été prélevé.

Cet exploit méritait d'être signalé.

IMG_0586

 

IMG_6077

Posté par jlbzt à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,